Et pourtant, il y a urgence.... Le plus âgé des quatre véhicules du service des bibliobus compte...dix-sept années d'ancienneté, et il faut vraiment le remplacer. L'administration provinciale a donc lancé un appel d'offres. Par le passé des poids lourds du secteurs des utilitaires, Mercédès ou Ivéco, ont soumissionné. Lors du dernier achat de ce genre, c'est un constructeur espagnol qui a déccroché le contrat. Cette fois, un seul et unique candidat s'est manifesté, et son dossier s'est avéré techniquement non conforme. Il faut donc recommencer la procédure. Le manque d'empressement des équipementiers est d'autant plus inquiétants que deux autres "vieux" bibliobus vont arriver en fin de course, à relativement brève échéance...

C'est qu'un bibliobus, c'est très particulier. Il ne suffit pas d'un chassis, d'un moteur et d'une carrosserie, il faut encore des aménagements intérieurs qui répondent à des spécifications très strictes. C'est quasiment du sur-mesure...

Contrairement aux préjugés, ces bibliothèques itinérantes, qui apportent des livres, en prêts, de village en village, ne subissent pas vraiment la concurrence de l'électronique. Le nombre d'emrpunteurs reste relativement stable, légèrement au-dessus des 6500, en 2017. Les bibliobus parcourent environ 75.000km par an, selon les dernières statistiques.

 

Source : rtbf